de nouveaux chefs de service installés

Dans l’optique de dynamiser le Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur afin qu’il réponde au mieux aux besoins de ses membres et aussi pour être en phase avec les textes notamment le nouvel organigramme, de nouveaux chefs de service ont été nommés par décision du 29 mai 2024.
 
Une première vague de chefs de service vient de prendre fonction. La cérémonie d’installation a eu lieu le vendredi 7 juin 2024 sous la présidence de la Secrétaire générale Chantal KABORE/FORGO.
Les nouveaux chefs de service qui ont été installés dans leur fonction sont :
  • Odette OUEDRAOGO/OUEDRAOGO = cheffe du Service Financier ;
  • Mariam MILLOGO= cheffe du Service Gestion des Carrières et œuvres sociales ;
  • Ardjata TRAORE/SANON = cheffe du service exploitation et Développement Informatique ;
  • Guillaume Namwaya SANDWIDI =chef du service infrastructure et sécurité informatique ;
  • Hortense Célestine BATIONO/KOULIDIAY = cheffe du service d’assurance qualité ;
  • Nadège Armelle N. TAPSOBA/BONKOUNGOU = cheffe du service de la prospective et de la planification opérationnelle ;
  • Moumouni DERME = chef du service des études et des stratégies de développement institutionnel ;
  • Ousséini SAWADOGO = Chef du service de contrôle du fonctionnement des services ;
  • Adama DANKAMBARY =. chef du service du contrôle des actes et engagements financiers ;
  • Carine Inés W. YONI/DERME = cheffe du service des marchés de fournitures et de prestations courantes .
La Secrétaire générale Chantal KABORE/FORGO qui a procédé à leurs installations, les a exhortés a s’investir dans le travail car les défis son énormes. Avant de les féliciter pour leur nomination.
Le représentant des nouveaux chefs entrés Ousséni SAWAGODO remercié la hiérarchie pour la confiance placée en eux. “ Nous qui sommes ici, nous n’avons pas été choisis au hasard. Travaillons donc à montrer à nos autorités qu’elles ont eu raison de nous faire confiance. Nous prenons l’engagement de tout mettre en oeuvre pour relever les défis. “ a t-il indiqué.
Une seconde vague sera installée dans jours à venir.
Le BBDA, une clé pour l’épanouissement des créateurs.
Téléphone service Adhésion : (00226) 05 05 54 11
Téléphone service Répartition : (00226) 05 05 54 12
Téléphone service Promotion culturelle et œuvres sociales : (00226) 05 05 27 55
WhatsApp : +226 05 55 69 81
Email : cccp@bbda.bf
Site web : www.bbda.bf
Service de la Communication et du Plaidoyer

406 236 379 Francs CFA seront mis en paiement à partir du jeudi 30 mai 2024 Répartition de Mai

Le Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) a organisé le mardi 28 mai 2024 dans ses locaux, une conférence de presse sur la répartition du mois de mai. L’objectif était de donner de plus amples informations sur les droits mis en répartition et sur les différents processus de collecte des redevances et de traitement des données.

 

A partir du jeudi 30 mai 2024, le montant global net des droits mis en répartition au titre des droits de représentation et de la rémunération pour copie privée des œuvres AGP s’élève donc à quatre cent six millions deux cent trente-six mille trois cent soixante-dix-neuf (406 236 379) Francs CFA contre quatre cent trois millions sept cent soixante-trois mille deux cent vingt-quatre (403 763 224) Francs CFA en 2023 soit un taux d’accroissement de 0,61%.

Les bénéficiaires membres du BBDA sont au nombre 7 307 sur un total de 10 329. Le montant des bénéficiaires membres du BBDA s’élève à 397 88 753 Francs CFA soit 98% du montant total mis en répartition.    

En plus du paiement des droits de mai 2024, les droits en instance des années 2020, 2021, 2022,2023, Février 2024, SNC 2023 et SNC 2024 d’un montant de 402 974 008 Francs CFA continueront d’être payés également.

C’est la principale information qui a été donnée aux hommes et femmes de médias au cours d’une conférence de presse, le mardi 28 mai 2024 dans les locaux du BBDA à Ouagadougou.

Le montant total des redevances collecté en 2023 s’élève à sept cent trente-sept millions quatre cent cinquante-neuf mille six cent quatre-vingt-quatorze (737 459 694) Francs CFA dont la part du droit d’auteur s’élève à six cent vingt-deux millions sept cent soixante-dix-neuf mille six cent soixante-un (622 779 661) francs CFA pour cette répartition et le reste sera repartit en Août 2024 au titre des droits voisins pour la rémunération équitable pour les producteurs et les artistes interprètes.  

A la suite de la collecte, les prélèvements statutaires suivants ont été opérés :

  • frais de gestion est de 23% ;
  • fonds de promotion culturelle et œuvres sociales qui varie de 12% équivalent à 74 803 209 FFCFA.

Pour le Directeur général Dr. Hamed dit Patindeba Patric LEGA, la présente conférence de presse est un exercice de redevabilité envers les membres et l’opinion publique, les créateurs ayant donné mandat au BBDA de gérer leurs droits.

 

« La répartition des droits est un processus de distribution des redevances perçues auprès des utilisateurs d’œuvres au profit des créateurs en fonction de l’exploitation de leurs œuvres.  

La répartition des droits au BBDA tire son fondement de la Loi N°048-2019/AN du 12 novembre 2019 portant protection de la propriété littéraire et artistique et de l’Arrêté N°2020-0394/MCAT/SG/BBDA portant adoption du règlement de répartition du 08 Octobre 2020.

Selon à l’article 3 de l’Arrêté N°2020-0394/MCAT/SG/BBDA portant adoption du règlement de répartition du 08 Octobre 2020, la répartition des droits se fait sur la base des sommes collectées, de l’exploitation des œuvres, des coefficients des œuvres et de l’âge des interprétations ou exécutions sonores et audiovisuelles fixées ou des expressions du patrimoine culturel traditionnel .

Pour une bonne répartition des droits il y a plusieurs facteurs qui doivent être réunis, il faut que des œuvres fassent l’objet d’exploitation, que l’exploitant se soit acquitté des redevances de droit et enfin que celui-ci ait transmis au BBDA les relevés de programmes.

Les sommes perçues au titre de l’exploitation des œuvres constituent généralement les montants bruts à répartir.

 Des retenues statutaires sont effectuées sur les montants bruts perçus pour les frais de gestion, le Fonds d’œuvres sociales (FOS) et le Fonds de promotion culturelle (FPC).

Les sommes sont réparties d’abord par œuvre, par interprétation ou exécution sonore et/ou audiovisuelle fixée ou par expression du patrimoine culturel traditionnel puis par ayant droit.

D’une manière générale, pour parvenir à une bonne répartition des droits, trois (03) éléments essentiels doivent être impérativement réunis :

  • l’adhésion du créateur et la déclaration des œuvres auprès du BBDA ;
  • l’exploitation effective des œuvres et la remise des relevés d’exploitation ou des relevés de programme par les utilisateurs. ;
  • le paiement par les utilisateurs des redevances de droits liées à l’exploitation effective des œuvres » a-t-il dit.

Il a indiqué aussi que cette deuxième répartition de l’année 2024 porte sur les droits de représentation et la copie privée des œuvres d’art graphiques et plastique. « Elle concerne les auteurs, les compositeurs, les arrangeurs et les éditeurs d’œuvres musicales, les auteurs et éditeurs d’œuvres dramatiques, les auteurs d’œuvres littéraires diffusées à la radiodiffusion (radios-télés), les auteurs d’œuvres audiovisuelles et les auteurs d’œuvres d’art graphique et plastique (AGP) » a précisé le Dr. LEGA.

Le paiement des droits de la répartition de mai 2024, débutera le jeudi 30 mai 2024 à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso et se fera sous plusieurs modes :

  • en espèces au niveau du Siège et de la Direction Régionale de l’Ouest (DRO) du BBDA ;
  • par chèques au niveau du Siège et de la Direction Régionale de l’Ouest (DRO) du BBDA ;
  • par mobile money ( ORANGE MONEY et MOBICASH);
  • par virement bancaire.

Les ayants droits de la répartition de mai 2024 sont :

  • Les auteurs, les compositeurs, les arrangeurs et les éditeurs d’œuvres musicales :
  • Les auteurs et éditeurs d’œuvres dramatiques : ce sont les humoristes, les auteurs de pièces de théâtre, de sketchs, de films, etc.) :
  • Les auteurs d’œuvres littéraires diffusées à la radiodiffusion (radios-télés);
  • Les auteurs d’œuvres audiovisuelles (réalisateurs et scénaristes) ;
  • Les auteurs d’œuvres d’art graphique et plastique (AGP).

En rappel, la répartition de Mai 2024 porte sur les droits de représentation et la copie privée des œuvres d’art graphique et plastique. Les droits de représentation sont les droits dus par les utilisateurs au titre des exécutions publiques des œuvres littéraires et artistiques protégées.

Il existe deux (02) types de droits de représentation : les droits de représentation directe et celle indirecte.

Les droits de représentation directe sont les droits collectés auprès des utilisateurs tels que les organisateurs et promoteurs de spectacle pour les séances et manifestations occasionnelles (concerts, dîners gala, etc.).

Les droits de représentation indirecte sont les droits collectés auprès des utilisateurs tels que les organismes de radios-télés, kiosques, maquis, restaurants, hôtels, night-clubs, salles de cinéma, exposants d’œuvres d’art graphiques et plastiques, etc.

Le BBDA, une clé pour l’épanouissement des créateurs.

Téléphone service Adhésion : (00226) 05 05 54 11

Téléphone service Répartition : (00226) 05 05 54 12

Téléphone service Promotion culturelle et œuvres sociales : (00226) 05 05 27 55

WhatsApp : +226 05 55 69 81

Email : cccp@bbda.bf   

Site web : www.bbda.bf  

 

Service de la Communication et du Plaidoyer

Mécanisme de prévoyance sociale au profit des membres du BBDA : le projet commence à prendre forme

L’on se rappelle de la promesse du Directeur Général Dr. Hamed dit Patindeba Patric LEGA en début d’année de mettre en place un mécanisme de prévoyance sociale au profit des créateurs membres du BBDA. Eh bien, le projet prend forme et verra bientôt le jour. En effet, l’étude de faisabilité qui doit permettre de mettre en place le mécanisme de prévoyance sociale est finie. Et le rapport provisoire a été validé dans la matinée du mardi 21 mai 2024 au cours d’un atelier présidé par le représentant du Secrétaire général du ministère de la communication, de la culture, des arts et du tourisme Bouakry TAO.

  

Pour le Directeur Général du BBDA, Dr. Hamed dit Patindeba Patric LEGA, il était nécessaire pour lui de penser au bien-être des membres. « Lorsqu’on voit souvent la précarité dans laquelle vivent certains, nous nous sommes lancés comme défi de trouver un mécanisme attractif, légal et respectueux des règles en matière de prévoyance sociale au profit de nos membres afin de leur permettre de faire face aux différents chocs et leur permettre entre autres de garder leur dignité au soir de leur carrière » a t-il dit.

Ainsi, l’étude qui a été validée propose les formats du mécanisme de prévoyance sociale adaptés aux créateurs membres du BBDA. Elle donne également des directives sur les modalités d’adhésion, les bénéficiaires, les cotisations, les différentes prestations qui seront fournies telles la couverture des risques de vieillesse et de santé et des prestations familiales au profit des membres du BBDA ainsi que leur famille. Ces prestations pourront même évoluer vers une assurance maladie en fonction du format le plus attractif qui sera retenu.

Avant son opérationnalisation, selon le DG LEGA, le présent rapport sera soumis au Conseil d’Administration du BBDA pour validation avant d’être transmis en Conseil des Ministres pour avoir l’accompagnement des plus hautes autorités dans sa mise en œuvre au grand bonheur des créateurs membres du BBDA.

Il faut dire que l’étude s’est inspirée des pratiques en la matière au Mali, au Maroc , en côte d’ivoire.

Le présent atelier a connu la présence également du représentant de la direction générale de la culture et des arts. L’absente du jour, c’est la confédération nationale de la culture qui avait été également invitée.

Le BBDA, une clé pour l’épanouissement des créateurs.

Téléphone service Adhésion : (00226) 05 05 54 11

Téléphone service Répartition : (00226) 05 05 54 12

Téléphone service Promotion culturelle et œuvres sociales : (00226) 05 05 27 55

WhatsApp : +226 05 55 69 81

Email : cccp@bbda.bf

Site web : www.bbda.bf

Service de la Communication et du Plaidoyer

Collecte de relevés de programme dans les espaces publics : le BBDA se dote d’une nouvelle technologie

   

Désormais le Bureau Burkinabè du Droit d’Auteur (BBDA) pourra contrôler de manière efficace la diffusion des phonogrammes dans les espaces publics au Burkina Faso. En effet, il vient de se doter d’une nouvelle technologie numérique innovante appelée G-Music Analytics à travers la signature d’un contrat avec MusicTech GMC-SA le vendredi 17 mai 2024 en République de Côte d’Ivoire.
       
Cette solution est conçue pour automatiser la récupération des programmes et contrôler la diffusion des données dans les espaces publics de manière efficace et précise. G Music Analytics offre un tableau de bord dynamique fournissant des données en temps réel sur la diffusion de phonogrammes dans ces espaces publics.
Pour le Directeur général du BBDA Dr. Hamed dit Patindeba Patric LEGA, cette solution innovante va permettre de faciliter la répartition. Elle est la matérialisation d’un engagement pris en début d’année de doter le BBDA de technologie à même de lui permettre d’accomplir pleinement et efficacement sa mission.
«Vous savez que pour faire une bonne répartition il faut des données. Alors qu’il y a certains utilisateurs auprès desquels nous rencontrons des difficultés pour avoir les relevés de programme surtout dans les délais impartis. Il était donc de notre devoir de trouver des solutions pour pallier cela. Cette solution va nous permettre d’avoir les relevés en temps réel. Toute chose qui va faciliter la répartition des droits car nous aurons des données en temp réel et dans les délais » a souligné le Directeur général du BBDA M. LEGA.
Avant d’ajouter que cela s’écrit dans la dynamique de la modernisation du BBDA à l’ère du numérique en vue d’être en phase avec les réalités du moment mais aussi et surtout de jouer pleinement son rôle et de permettre à ses membres de jouir du fruit de l’exploitation de leurs œuvres.
 
Le BBDA, une clé pour l’épanouissement des créateurs.
Téléphone service Adhésion : (00226) 05 05 54 11
Téléphone service Répartition : (00226) 05 05 54 12
Téléphone service Promotion culturelle et œuvres sociales : (00226) 05 05 27 55
WhatsApp : +226 05 55 69 81
Email : cccp@bbda.bf
Site web : www.bbda.bf 
Service de la Communication et du Plaidoyer